1. Cette image que vous avez de moi, vous n'imaginez pas à quel point cela me fatigue; mais je n'en attendais pas moins de vous (après tout, vos jugements vont de pair avec votre misogynie).
2. 6 jours d'éteinte, épuisement d'attente. Je ne t'en veux pas, mais cela n'empêche pas la fatigue.
3. Je vis, en cycle, par semaine, entre vos questions et mes redites internes, filées sur des nuits interminables.

J'attends ce moment où vous prendrez congé de moi, et j'ai peur, voyez-vous, et quelle révolte, tu sais, de savoir que l'angoisse ne correspond à rien qu'à un piètre schéma longtemps surinvesti; je me sens clientèle d'une maison close du soin psychique (au-moins l'image a-t-elle le mérite de me faire sourire).

Csq. Prends de la hauteur, Madame. Ne t'inquiète pas, je n'y manque pas (je m'en moque bien).
 

*
*     *
 

5h30, je ne sais pas d'où je tire cette énergie pour rester debout si tôt, sans sommeil, avec en boucle mes dialogues avec vous. De la soirée dernière je ne veux rien perdre, ni l'errance, ni la musique, ni la douleur passée sous silence; vous m'avez, lui comme vous, injecté un peu de votre Est intérieur; et dans le mouvement des voix de vagues et de sel, j'ai senti circuler un peu de sens dans mes veines (il y avait longtemps).

[Vous portez en vous tout le poids de votre oubli]

Vous et moi avons dansé sur Brel; vous m'auriez dit cela la veille je vous aurais gentiment moquée [il n'y a pas d'autre terme qui me vienne que celui-là, dans un mélange de sollicitude et de tendresse]. Pourtant c'était bien moi qui me fixais sur mes pas incertains en regardant les vôtres.

Ce qui, surtout, marque ma mémoire, c'est ce détail sensible de nos mains liées et, avec lui, la douceur de votre peau, la finesse de vos doigts, votre délicatesse. En quelques minutes, nous avons été unies, contingence improbable d'un temps arrêté; je ne parviens pas à rattacher cette réalité à la mienne (d'ailleurs, je n'en ressens rien de particulier, le fait est figé, mais c'est une photographie neutre, plastique, sans émotion et sans histoire). Quel paradoxe.

*
*     *

(Je te l'ai dit, c'est l'anesthésie depuis des mois, voire des années (je n'identifie plus le déroulé de l'existence (tu connais le problème))).

 
*
*     *
 

Je répète: cela fait 6 jours que je t'attends.

Tu ne réponds à rien. Sarah, Amine, Samuel, j'ignore ce que je glisse entre ces lignes. Dans celles du passé, j'avais inventé des noms; dans celles du présent, j'ai tendance à noyer ceux qui m'ont gardé au monde.

Je suis émiettée, en appel
(j'ai mon tombeau en bordure de vos rivières (et l'amour, ma jeunesse, dans le caveau qui va avec))


-----

 
NB: l'usage du Tu (comme du Vous) est multiréférentiel (j'insiste - ce n'est pas un caprice esthétique de lexique).